• Voir
    Comme nous sommes dépendants
    De ces directives, de ces appréciations
    De ces louanges et de ces critiques
    Nous les craignons autant que nous les espérons.
     
    Cela n'est que la couche superficielle
    De notre conditionnement ...

     

    Déjà publié ici


    votre commentaire
  • L’aube, l’instant d’avant
    Un grand moment
    Naissance et mort
     
    Silence
     
    Les températures changent brusquement
    Comme un renversement
    Il y aura eu un coup de vent, puis plus rien
    Deux mondes se rencontrent et se séparent.

     

    Déjà publié ici


    votre commentaire
  • L’être libre, pour le commun, est effrayant
    Il apparaît et disparaît sur le chemin
    A chaque rencontre vous tendant la main pour l’offrande
    Celle qui se donne sans calcul, sans attente.
     
    Que se fasse l’attachement, aussitôt les regrets
    Les remords, le goût de ce qu’on a manqué
    La brûlure de ce qui demande dépassement
    Mais qu’est-ce dépasser ?
     
    Voir en soi.

     


    4 commentaires
  • Y aurait-il quelque chose à quoi nous devrions renoncer ?
    A la pointe du jour, neuve encore, je sais que non 
    Tout est là, si frais, si beau …
     
    Au long du jour, marchant sur cette épine dorsale
    En efforts, viendra l’idée de quelque chose qui se perd
    Écho de la résistance en soi, ne pas s’écrouler…
     
    Ce n’est donc que le bruit de la fatigue
    L’esprit définissant la limitation du corps
    La refusant, peut être ?
    Tentation de prolonger
    Ce qui est déjà fini
    Pour qu'autre chose soit.
     
    Alors qu'il est si simple de reposer
    En ce mouvement, et la nuit venue
    Se glisser dans sa couche
    Ça chuchote, ça rigole, ça fond en plaisirs...
     
    Et lorsque sur le chemin du retour je rencontre
    De jeunes loups
    Aux dents acérées, aux rires jaunes
    Il suffit de poser sur eux ce regard …

     

    Déjà publié ici


    3 commentaires
  • C'est la nuit, et son si beau silence.
     
    Une note creuse la matière de l'air
    Répétée inlassablement, elle creuse
    Peu à peu un tunnel.

     

    Déjà publié ici


    votre commentaire
  • Au moment où la terre s'est soulevée
    Telle une vague qui dissout les solidités
    La folie humaine révélée pour ce qu'elle est
    Un congréa de croyances, de certitudes
    Et ça volait en éclats.

     

    Déjà publié ici


    votre commentaire
  • Quelque chose nous guide, sans cesse
    Une voix, des signes, des circonstances
    Qui jamais, ne nous lâche, tant que …


    Et ce n’est pas que nous sommes prêts
    C’est que cela se fait.

     

    Déjà publié ici


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires