• Persévérer
    Percer et vous verrez
    Mort des apparences
    Terrasser remettre en terre
    Libérer la lumière intérieure.

     

    Déjà publié ici


    2 commentaires
  • Voyage au cœur de la matière
    Voyage alchimique
    Sur la gamme chromatique
    Enchaînement des clefs.

     

    Déjà publié ici


    2 commentaires
  • Très tôt, la vie m'a appris qu'on ne peut sauver personne de sa propre errance. Je n'ai jamais oublié cette leçon et toujours elle s'est vérifiée exacte.
    Autre chose qui n'est pas de la relation d'aide qui ne cesse de mentir, autre chose qui est de la relation qui nous fait.
    Quelque chose de la gémellité originelle que la physique quantique redécouvre sans pouvoir expliquer. Quel curieux dilemme que celui du scientifique qui voit son statut de spécialiste anéantit, que chacun de nous est destiné à devenir chercheur véritable.
     
    Quelque chose qui fait percevoir les tressaillements là-bas, les fermetures et les ouvertures, quelque chose qui fait vivre l’huître que l'on croit attachée à un rocher inerte.
    Quelque chose qui nous fait libre véritablement et pourtant dans la même respiration, onde vibratoire.
    Quelque chose que je ne cherche pas à expliquer, juste déblayer ce qui fait empêchement.


    A tâtons, toujours, à tâtons ce travail de Voir.
    Ce n'est pas moi qui voit, l'action est sans sujet.
    Mais c'est bien en moi que se fait la joie du partage.

     

    Déjà publié ici


    votre commentaire
  • Bouge doucement
    Le plus doucement possible !
    Face à tant d'arrogances
    De méchancetés

    Bouge le plus doucement possible...


    votre commentaire
  • La vibration fait la forme
    La théorie des cordes 
    Et le verbe créateur
    L'onde primordiale.

    Ils disent la découverte.

     

    Déjà publié ici

     


    votre commentaire
  • Je n’aime pas ce qui active les désirs, les peurs
    Toutes ces émotions qui font tant de bruits !
    On pourrait dire qu’on s’enfonce dans son propre volcan...

    Mais... le volcan en soi nous le créons de toutes pièces
    Trop de sérieux, de prises de tête
    D’arrogantes manières en recherche de maîtrise.

    Tout ce qu’il y a de vil chez l’humain, est là
    Un concentré de la connerie humaine.

     


    votre commentaire
  • Parfois c'est presque un chemin qui se montre
    Si clairement !
    Pas un chemin que mes yeux peuvent voir
    Mais je le sens là, c'est plein de lumière
    Et de force
    Cet ordre est si parfait.

     

    Ce qui me semble parfait ?

     

    Ce qui "frémit" derrière le rideau
    Je n'ai pas de mot pour dire ce que cela fait
    Derrière le rideau
    Je pousse sans arrêt de gros soupirs
    Comme un corps qui se serait tenu en tant d'efforts
    Et qui se voit octroyer le droit à la détente.


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires