• Au cœur de la matière...

    Elle me disait que l'empathie cela peut être dangereux, elle me disait trop d'empathie, c'est pas bon ! « Apprenons, apprenons aux enfants à se protéger de cette émotion qui parfois déferle comme un raz de marée ».
    C'est qu'elle a vu cela, l'empathie tout emporter sur son passage, la mère vendre sa maison, partir, quitter, marcher sur le chemin, comme une miséreuse, comme une moins que rien, et ça, ça !!!! Oh elle aura dit : « je suis fière de toi ! » Mais... en vérité aucune fierté, la honte même, et surtout la trouille, oui la trouille que cela soit contagieux ! Te rends-tu compte, tout laisser, tout quitter ! Comme ça pour rien, juste marcher, marcher vers, dans l'inconnu !

    Je lui disais que non, ce n'est pas ça, que l'empathie ce n'est pas une émotion, qu'au contraire, cela ouvre un champ qui transcende la dualité où s'opposent le bon et le mauvais, toujours question de trinité, du trois, qui à la fois élève et approfondit ! Parce qu'enfin ! Cette impasse, ce labyrinthe où cela tourne en rond, en conformisme, en répétitions, en mensonges, cela suffit non ?

    Non, pour elle, c'est NON, elle va continuer, éduquer, raisonner, élaborer des techniques, des stratégies, enfin tout ce qu'il faut, pour colmater les brèches, édifier des monuments (aux morts toujours les édifices!), et permettre à ses enfants d'être les meilleurs, gravir les marches, s'installer sur les plus hauts échelons, amen !

    Je comprends, je comprends combien, pour elle je n'ai pas été à la hauteur, pour lui non plus d'ailleurs, et je comprends encore que cela est juste et ne saurait être autrement, chez eux ce n'est pas le lien profond qui les fait ensemble, mais le lien social de la conformité qui rejette tout ce qui n'est pas conforme.
    Alléluia, me voici bien engagée maintenant !

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Avril à 10:34

    marcher vers l'inconnu n'est-ce pas marcher vers soi même?

      • Lundi 9 Avril à 13:49

        Ce qui est inconnu est inconnu... on ne saurait rien dire de l'inconnu... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :