• De confusion en manipulation

    Il y a tellement de confusions qui conduisent à tous ces excès en manipulations.

    « Tout est lié », et voici que l'un se prend pour l'autre, inonde les personnes de tout ce qui lui passe par la tête et tout ce qui lui passe par la tête consacré message divin, message de l'au-delà, message délivrant des vérités.

    Il y a l'illuminé au coin de la rue, mais cela prend aussi une forme institutionnalisée, l'homme politique par exemple, et bien entendu le prêtre de la grande église, mais aussi ma voisine.

    Un instinct puissant révèle la supercherie, sans pour autant conduire à l'isolement, sans jeter le bébé avec l'eau du bain. Tout au contraire, voici que l'on voit si clairement le bébé, non pas « mon bébé à moi », mais un être à part entière.

    Là est la relation.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    ...
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 07:26

    Il n'y a pas de manipulation sans désir d'être manipulé, pris en charge. C'est ce désir qui fonde le pouvoir des maîtres du monde...

    2
    Etoile*
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 08:13
    Donner...recevoir
    Recevoir ...pureté
    Pureté. ..offrir
    Alors...tout cela
    N'est qu'Utopie?
    Je veux croire
    Que fleurissent
    Les gestes vrais
    Les pensées claires
    La Vie

    Bisous Des mots
    3
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 06:41

    @ (...) certes, mais on peut tout aussi bien dire qu'il n'y a pas de manipulation sans désir de manipuler. Il est aisé de vérifier que "les manipulés" n'aspirent qu'à manipuler à leur tour, si bien que ce n'est pas une question de personne mais de mode de fonctionnement.

    @ Etoile, jolie croyance... Ah la question des croyances !

    Bisous doux.

     

     

    4
    Mardi 29 Septembre 2015 à 06:25

    C'est toute la question ! Moniste ou dualiste ?

    Il a aussi le plaisir d'être manipulé... Faire partie d'un troupeau, c'est tellement rassurant !

    Bises Des mots 

    5
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 09:12

    Les concepts philosophiques et religieux induisent tout autant de confusion, puisqu'il s'agit d'avoir une idée apriori de la relation qui nous fait au monde.

    Reconnaître l'autre dans sa complétude, où suis-je alors ?

    Belle journée à toi,  Margimond

     

    6
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 12:27

    J'y donne mon avis tout à fait personnel... et gratuit , c'est rare, non ?yes dans ton article suivant sans avoir pris connaissance  de cette question. Ce qui nous unit au Monde, il me semble, que c'est la chance  d'être conscient des beautés qui nous entourent. Pour ma part, je me suffis de cela. J'ai eu la chance d'avoir une vie assez riche en expérience à travers le monde. Mon âge peut-être, sans aucune connaissance philosophiques, qui ne m'a pas été accordée à l'époque, "Un fils d'ouvrier reste un fils d'ouvrier",  me permet maintenant de prendre ce recul nécessaire. Je me sens heureux aujourd'hui avec ma paire de bottes en caoutchouc dans les marais, devant un plat de champignons que j'ai soigneusement choisis, devant une œuvre d'art ou un écrit pour lequel j'éprouve une émotion, devant un Humain qui me sourit ou me fait un signe de la main parce que je le laisse passer. Doit-on aller chercher plus loin ? Une autre question philosophique peut-être ? En tout cas, je ne me la pose plus. 

    Bisous desmots 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :