• De l'indignation

    Cela pourrait être encore un refuge, celui de l’indignation
    Ou encore de la provocation
    Cela pourrait être, se voiler la face, et ainsi se prétendre
    En-dehors…


    Sans cesse nous prenons peur de ce qui nous habite
    Inutile de jouer les oies blanches
    L’œuf est pourri, et lorsqu’il se brise
    Une odeur fétide, indescriptible
     
    Mais alors ?
    Ne reste que le rire
    Devant cette farce
    Ce brouillage d’ondes
    Nous n’allons pas vers…
    Nous appartenons à tous les passés.
     
    Un instant, le brouillage cesse
    Un passage et ce qui passe ne reviendra pas
    La porte est anus
    S’ouvre pour mieux se refermer
    Ainsi soit-il…

     

    Déjà publié ici


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Avril à 14:32

    Pffffouuuhhh

    _/\_

      • Lundi 13 Avril à 04:37

        Belle journée à toi, Eric...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :