• Des races

    Pas d'empathie pour l'autre espèce, pour l'autre groupe, c'est inscrit dans l'évolution du vivant, une insensibilité qui rend possible la prédation, au service de la survie, au service du vivant. Ainsi le lion mâle, le plus fort, le meilleur géniteur en ces circonstances particulières, tue les petits de celui qu'il a vaincu.
    Pourtant il se passe parfois, des choses étonnantes, les animaux font preuve aussi d'empathie et pas seulement l'entraide au niveau du groupe qui arrange la vie de l'individu comme la vie d'autrui, vraiment des choses étonnantes... 
     
    L'homme dans tout ça ???
    Il y a des très riches et des très pauvres.
    Ceux qui parlent avec les animaux et ceux qui les maltraitent.
    Ceux qui se sentent appartenir au grand corps qu'est Gaïa et ceux qui l'exploitent, la détruisent, la condamnent.
    Vrai, comme deux races...

    – Un processus évolutif en marche ?
    – Je ne sais pas...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :