• Effacer un à un, les barreaux

    Vous vous rêvez de rentrer à la maison, le grand retour à la source.
    C'est rigolo, parce que je ne rêve pas du tout de retour. La source est là en moi, où que j'aille, qui que je sois, sur le fil du temps qui passe et lui, le temps, ne passe pas. Si bien que je ne rêve que de ce qui est, dans ce flottement en moi, si doux, si intense, si vivant, et dans cette brèche qui s'ouvre, je vois le sourire de l'ami si beau, transparent. 
    Tout est là... je suis mon rêve, parfaitement dans cette ouverture.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :