• Engagement

    "Ceux" qui pensent que ça les dépassent, donc que ça ne les concerne pas, ne peuvent voir clairement ce qui se présente à eux.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Août 2014 à 10:11

    Bonjour Des Mots,

    Il y a ce qui touche en profondeur, qui fait tilt et qui remue... comme Tes Mots, ceux-ci et ceux qui se découvrent à côté. Il y a aussi les guirlandes de phrases qui dansent comme des farandoles de villageois. La vie est à la fois dans la profondeur des hauteurs et dans les hauteurs d'un ordinaire ras les pâquerettes.  Le défi est de joindre les deux, non ? La difficulté est de ne pas succomber à la souffrance -le vertige des sommets... Les mots, s'il sont respectés, je veux dire s'ils sont sollicités pour exprimer réellement ce qui habite -et non pas ce qu'il faudrait dire  ou "penser" en telle circonstance - redeviennent ce qu'ils sont : un signifiant, un signifié non séparés. C'est un autre langage, un langage Sacré. Chaque mot est la très subtile corde d'une harpe merveilleuse. Une dimension parallèle en quelque sorte. Un autre chose plutôt qu'un ailleurs. Je te regarde gravir les sommets, marcher le long des lignes des crêtes.... Je reste dans la vallée... pour l’instant !

    Douce journée, Des MOts

    2
    Jeudi 14 Août 2014 à 17:27

    Merci à toi pour ce commentaire.

    Oui Kattelm il n'y a pas "d'endroits" où la profondeur ne soit pas.

    Mes douces pensées vers toi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :