• Funambules sans filet

    Le problème vois-tu, c'est cette frontière pour dire ce qui est réel et ce qui ne l'est pas, c'est ainsi que les esprits se trouvent séparés de l'expérience. Déconnexion artificielle mais d'autant efficace.
    Du coté où l'on prétend le réel, tout est répertorié, calibré, classé, et rien ne doit changer ni de place, ni de forme, ni de couleur, sans qu'aussitôt une armée de spécialistes se déplace pour répertorier, calibrer, classer. Et puis quand cela ne se peut pas, ou qu'on a autre chose à faire, ou qu'on n'aime pas, « la chose innommable » est envoyée de l'autre côté de la frontière dans le pays de ce qui n'est pas réel, autant dire illégal, hors la loi, etc. On l'appelle aussi le pays de l'imaginaire, mais tout aussi bien le pays de la folie.
    Imaginaire ce qui se laisse domestiquer, récupérer, dresser, éduquer, conditionner, qui après avoir été gambader dans la prairie rentre à la bergerie sans faire d'histoire.

    « Oh quelle belle œuvre d'art, tu as fait là ! On en tirera un bon prix ! Te voilà célèbre, tu as quelque chose à dire au monde ! »
    Folie ce qui échappe à tout ça, dans la plus grande des libertés.

     

    Toi, tu es là, petit esprit, on t'aura appris à faire la différence, à respecter la frontière, te menaçant de punitions terrestres et divines, te donnant en exemple tous ceux qui ont chuté, avec force de détails effrayants en tout point. 
    Plus tard si cela te démange trop, cette envie d'aller voir de l'autre côté : « Surtout n'y va pas tout seul, il te faut être accompagné » et à nouveau les menaces et l'armée de spécialistes qui s'empare de toi. Ah la puissance des menaces, ces paroles qui disent, qui prédisent, qui engagent l'avenir, et condamnent le présent, on appelle ça aussi les conseils !

    Pourtant, quelques uns, se lancent à l'aventure. Au début ce n'est pas toujours consciemment, on dirait l'expression d'une nature plus profonde. Puis peu, à peu, le petit esprit entend le grand esprit en lui. Il le guide à la manière des grands esprits.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Février à 07:19

    Waouh ! Comment rester indifférent (à ton écrit, Des mots) ?

    Bon jour à toi

    2
    Samedi 10 Février à 04:15

    Bien à toi Eric, avec toute ma sympathie... 

    Bon weekend mon ami. yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :