• Futilités sans le souffle !

    Grands et petits voleurs ?
    Oh peuple amérindien
    Ils t'ont tout volé
    Et tes terres
    Et les troupeaux de bisons
    Et tes mots !

    Je vois sur le net, ici et là
    Tes paroles de sagesse
    Ancestrales, je les vois
    Que certains s'approprient
    Pour une gloire virtuelle
    Et s'entendre dire :
    « Tes mots me touchent comme la brise caressant une fleur et le moindre souffle de ta bouche fait vibrer mon cœur »
    Et répondre encore :
    « Mes mots Cachés au fond de moi Te parlent tout bas Quand je m’envole pour étreindre ton émoi Que j’aime ci ou ça ».

    Oh peuple des temps derniers
    Tant de futilités !
    Il manque le souffle
    Il manque la vie
    Qui se perd
    Dans ce processus mensonger.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :