• Histoires de portes

    Il y a tellement de colère en l'homme

    Il voit la porte qui se ferme sans voir la porte qui s'ouvre alors

    Il grandit dans la frustration de cette fermeture

    Alors la colère, la violence

    Au cœur de toutes ses croyances, ses disciplines

    La colère, la violence

    Parfois il se résigne mais alors le manque d'énergie

    Et lorsqu'il voit la porte qui s'ouvre, il ne voit pas celle qui se ferme

    Il se souvient...

    A tel point qu'il croit encore qu'il peut se nourrir de l'énergie d'autrui

    L'espèce humaine a inventé tellement de façons de se nourrir ainsi

    S'empoisonner en vérité

    Détournant le mouvement naturel

    Celui des fleuves en des barrages hydroélectriques

    Celui de la terre fouillant ses entrailles

    Celui de l'énergie qui fait les relations

    Celle de l'adulte à l'enfant

    Celle de l'homme à la femme

    Celle de l'être humain à la nature, à son frère l'animal.

    A la musique du monde.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Août 2015 à 16:52

    Des portes, des murs, et des estrades pour certains...

    Jolie musique que celle de tes mots ouvrant...

    2
    Jeudi 20 Août 2015 à 05:48

    wink2

    Belle journée à toi, Eric.

     

    3
    Jeudi 20 Août 2015 à 10:58

    La porte, c'est un peu l'arbre qui cache la foret. C'est ce qu'il y a derrière. Colère ou frustration ? A chacun sa singularité.

    Bisous de belle journée.

     

     

    4
    Etoile*
    Jeudi 20 Août 2015 à 16:13
    A l"ombre
    De mon Âme
    Je n'ai de portes
    Ô courant d'air
    Percutants et aimants
    Que vos desseins
    Obliget mes ressentis
    À courir
    Auprès de la nuit
    Cueillir
    Les souffle jolis
    Pour abreuver
    Mes soupirs mélancoliques. ..

    Bisous Des mots...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :