• La fiction, un exemple, La noël

    Tout va bien, Noël approche avec ses bottes tricotées en laine blanche et rouge, tiens un peu de vert pour rappeler le sapin. Il trône scintillant de lumières, celui-là ne se souvient même plus des profondes forêts, ni déraciné, ni coupé, il est en matière synthétique.

    Dans la crèche l'auge attend le petit jésus, autour bien sagement la sainte vierge, joseph le cocu de dieu et quelques égarés : un âne, un bœuf et des moutons.

    Dans le ciel une comète, bien qu'elle ait disparu derrière le soleil elle a résisté à cette chaleur intense, plus lumineuse que jamais dans le ciel d'hiver, ben non ici c'est l'été ! Ne vient-elle pas annoncer la bonne nouvelle, Jésus est mort, ah non il est né le divin enfant !

    Jouer musiciens et musiciennes les doux chants de La noël dans les hauts parleurs du centre commercial, les primes ont remplis les escarcelles.

    Telle la bise, la tempête fait rage, elle couve, couve le vent nouveau.

     

    Pourquoi entraîner les enfants à rêver avec des mensonges ?

    A s'émerveiller devant des lumières artificielles ?

    Sommes-nous si pauvres en esprit que nous n'ayons rien d'autre à leur proposer que de sauter dans les bottes du père Noël ?

    Ignorons-nous encore, que l'invention de ce bonhomme est tout simplement une géniale idée du système qui fait de nos vies un enfer ? Comment vendre et vendre toujours plus. Comment utiliser l'imaginaire, les processus mentaux pour conditionner au désir de consommer, accepter le non-sens d'une humanité polluante et destructive.

    Et ce rite chrétien ? Fêter la naissance de ce Jésus en toute cette symbolique, qui une fois avant l'heure de la société de consommation, a généré un livre d'images toutes faites pour conditionner les esprits à l'obéissance aux grands, aux puissants de ce monde ?

    Et tous ces enfants qui meurent de faim, que dire ?

     

     Le rêve ? L'art de rêver ?

    Mais tout cela n'est pas du rêve, ce n'est que conditionnement.

    Rêver est une fonction créatrice, vraiment.

    Il n'y a pas de création dans la répétition.

    Il n'y a pas de création dans le mensonge, la peur, la soumission.

    Les rouages du cerveau de l'homme bloqués par la déconnexion du vivant, ce réel inconnu auquel nous ne cessons de fermer la porte.

     

    Pourtant je ne pense pas me tromper si j'ose dire, murmurer à l'unisson de ce qui se communique... ça se débloque !

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 15:00

    Qu'entends-tu par "ça se débloque" ? Il faut rester la tête froide. Ce n'est pas un élan de solidarité d'une journée qui va changer la face du monde ou celle l’homo sapiens que j'appellerais plutôt homo "faber demens". Cela voudrait dire que la violence, le pouvoir, l'argent, le harcèlement, le paraître, la compétition, l’individualisme, les jeux du cirque, auraient disparus, comme ça, sur un coup de baguette magique ?... je suis septique, pardonne-moi.

    Je me contente seulement de rêver, comme le font les enfants, les fous et les poètes, pour ne pas perdre l'esprit.

    Bisous de belle journée

     

    2
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 01:21

    Oh, Margimond, l'art de rêver ne fait pas de grandes manifestations, de foules. Tout cela n'est que comédie, manipulation, et mensonges.

    Belle journée à toi aussi, Amitié

     

    3
    Mardi 20 Janvier 2015 à 19:06

    et pourquoi pas ? les enfants ont besoin de rever ne crois-tu pas ??...la realité de la dure vie et parfois enfant !!! viendra assez vite les percuter alors s'ils peuvent avoir un peu de magie et de reve pourquoi ne pas leur offrir cela ?? cela n'a aucun rapport avec le mensonge c'est un emerveillement que chaque enfant devrait pouvoir vivre dans sa vie d'enfant ::....


    je ne vois pas le rapport avec le fait que comme tu écris ...nous serions 'pauvres d'esprit' : ça veut dire quoi ça ??...


    tes parents ne t'ont jamais offert du reve ou permis de rever ??...


    je te trouve bien negative et je ne vois pas en quoi le reve serait destructeur ou negatif, tu confonds tout là ou tu melanges tout ....


    que seraient nos vies sans imaginaire et imagination ?? et reves ??...heureusement qu'il existe au contraire !!....et ça permet aussi aux enfants de se construire !!.....


     

    4
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 01:42

    Il faut lire avant de juger, on peut encore dire ce que l'on pense sans juger de l'autre.

    Un blog est comme une maison, si l'atmosphère de cette maison ne nous plait pas, rien ne nous oblige à y rester.

    Bon voyage à toi, citron bleu.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :