• Le grand principe de la justification

    Il n'y a rien de passif en ce monde, si ce n'est l'esprit humain pris dans ces idéaux contradictoires. Aspirer à la tranquillité de l'acquis, à la sécurité, et dans le même temps aspirer au partage, à l'équité. 


    C'est bien la contradiction non dépassée, non questionnée, à laquelle on se soumet, qui rend passif, esclave et bourreau. 

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Mars 2017 à 09:15

    engeance d'esclave dominé par l'instinct de survie  et la peur de l'inconu

    une levée de voile qui prends du temps ... une fuite en avant dans les plaisirs fugaces pour oublier la peur de mourir, de souffrir ...un sourire en partage

    amicalement

     

    2
    Mercredi 29 Mars 2017 à 05:23

    La peur de l'inconnu, qui dissimule la peur de perdre le connu.

    Car comment avoir peur de ce que l'on ne connait Pas ?

    Bella journée Tchina!

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :