• Le passage

    Sur une route étroite

    A l’aplomb d’un précipice

    Croiser un autre véhicule

    On ne perdra pas un seul instant

    A regarder le visage du conducteur

    L’être tout entier se glisse

    Et fait le passage qui s’ouvre là

    Cela ne saurait être ni avant

    Ni après, dans l’instant décidé.

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Juin 2014 à 08:28

    Quand on n'a pas d'autre choix, on est capable de savoir ou se situe l'essentiel

    bonne journée

    amicalement

    Claude

    2
    Mardi 3 Juin 2014 à 13:35

    Lol, à moins que ce ne soit de voir l'évidence qui nous fasse "sans choix"

    Bien à toi, Claude

     

    3
    Mardi 3 Juin 2014 à 22:45

    on dit que choisir c'est renoncer.............

    4
    Mercredi 4 Juin 2014 à 02:43

    Oui, on le dit, mais ce texte ne parle de choisir.

    Belle journée à toi

    5
    Mercredi 4 Juin 2014 à 06:15

    le passager peut choisir de regarder le visage du conducteur...... On a TOUJOURS le choix...

    6
    Mercredi 4 Juin 2014 à 07:09

    Il n'y a pas de passager dans cette histoire  où la question du choix n'a pas le "temps" de se poser. smile

     

    7
    Jeudi 5 Juin 2014 à 23:18

    d'accord ! je n'ai rien compris............

    8
    Vendredi 6 Juin 2014 à 04:25

    Ces mots, c'est juste une image... rien de plus.

     

    9
    Vendredi 6 Juin 2014 à 04:33

    chacun lit les mots  avec son œil, pas avec celui  de celui qui écrit.....et chacun a une vision différente des mêmes choses

    10
    Vendredi 6 Juin 2014 à 04:38

    Lollll, je ne dis pas le contraire.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :