• Le souffle de l'âme

    Il faut que la femme soit niée jusque dans sa chair pour que la violence puisse se déchaîner dans ses formes les plus cruelles et perverses.
    Pourquoi la femme ?
    La mère, le ventre de la mère qui a porté, les seins de la mère qui ont nourri, les bras de la mère qui ont consolé.
    C'est encore la maîtresse dans laquelle l'homme se glisse, et laisse aller son plaisir.
    Oui, vraiment il faut que mère, sœur, épouse, amante soient niées jusque dans la chair pour que la violence se déchaîne en d'autant formes cruelles et perverses.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Etiopa
    Dimanche 4 Juin à 11:46
    2
    Dimanche 4 Juin à 11:48

    Merci, Etiopa

    Le film

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :