• Les oreilles bouchées

    C'est violent, je sais combien cela est violent
    Non pour la nature, mais pour mes pairs
    Quand je dis que les requins, non il n'y a rien à faire
    S'ils sont là sur les côtes, c'est qu'il y a raison d'être
    La nature ne fait qu'au plus juste
    Qu'il ne s'agit que de renoncer à des loisirs
    Ou pratiquer en connaissance de cause
    La nature n'est pas un terrain de jeu
    La vie n'est pas une assurance tout risque.

     

    Et c'est violent encore, enfin pour eux
    Quand je fais remarquer que sur la route
    Depuis le début de l'année il y a eu 31 tués*
    Et je ne sais combien d'handicapés suite à ces accidents
    Que vraiment l'espèce humaine a un sérieux problème !

     

    Ah et puis, il y a toutes ces richesses
    Enfin, c'est ce qu'ils disent des couleurs, les parfums de la culture
    Les traditions, toutes les traditions, et surtout les culinaires
    Mais enfin !
    Tous ces parfums et ces couleurs sont dans la nature
    Faut-il pour les apprécier, détruire la nature ?
    Faut-il s'enorgueillir de nos soi-disant compétences à transformer
    Oh déesse de l’agroalimentaire aboutissant de cet état d'esprit.

     

    Mais bon, je ne viens pas vous chercher
    Et j'accepte sans sourciller cette solitude
    Qui n'en ait une qu'au regard des relations sociales
    Oh chant vibratoire, ils ne veulent pas de vague
    Je suis cette vague.

     

     

    * 31 morts depuis le début de l'année sur les routes de La Réunion

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :