• Relation

    La perception de ce corps

    Peu à peu dissoute

    Laissant un espace

    Où la marche se meut

    Légère, sans contrainte

    Cela "danse".

      

    Alors c’est l’arbre qui vient vers lui

    Cette brassée mauve de plumets de patchouli

    Le murmure d’eau

    Le chant des tisserins

    Et même le ruban de la petite route

    Tout un monde à sa propre rencontre.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 20:34

    Tout le monde allait à sa propre rencontre...

    2
    Lundi 21 Juillet 2014 à 16:17

    Oui, chacun faisait ainsi, même ceux qui ne le savaient pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :