• Il y a cette impression curieuse qui n'est pas de l’instant présent, c’est sûr !

    Qui fait que tout se dit comme si cela ne devait jamais finir

    Et puis on se retourne un peu, et l’on voit que tout a filé !

     

     On ne lutte pas contre le non-sens

    C'est la lutte qui fait le non-sens.

     

    Déjà ici


    votre commentaire
  • Ne laisse pas le doute s’immiscer

    S'il n'y a d'autre choix que celui de l'interprétation

    Laisse-la se faire en fonction de ce qui est le plus beau

    Le meilleur en toi.

     

    Connais-tu encore ce chemin ?

    Il fleurit au cœur du désert.

     

    Non, cela n'est pas mensonge

    Le non-sens est mensonge.

     

    Sans effort le corps chante

    L'esprit s'enchante, sensible

    A l'écoute, disponible.

     

    Ce chant est amour

    Ni besoin, ni manque

    Les énergies circulent.

     

    L'ami, l'éternel ami est toujours-là pour boire à la coupe

    Et voilà ta musique en moi

    Un fluide pénètre toutes les cellules du corps.

     

    Déjà publié ici


    votre commentaire
  • La vie nous entraîne en des apprentissages

    Ainsi nous nous spécialisons

    En certains domaines, certaines pratiques

    Chaque jour se remettre à son ouvrage

    Devenir un bon ouvrier

    Et puis soudain un obstacle !

     
    Ce n'est pas que l'on ne sache plus faire

    Ce que l'on savait si bien faire

    C'est que cela ne trouve plus sa place.


    On peut vouloir forcer, s'entêter à vouloir

    Mettre sa pièce dans le puzzle, cette obstination

    Ne mènera nulle part

    Si ce n'est à l'amertume, overdose de ressentiments

    On peut se désespérer, se plaindre, se mettre en colère

    Usure des forces en soi, l'énergie vient à manquer

    Alors radoter.

     
    Et puis, au bout du bout

    Ou encore, parce que l'on ne se sera pas séparé

    Du mouvement du vivant

    Dynamique vivante, en concomitance

    Entrer dans le saut.


    L'évolution n'est pas que progression

    Des bonds prodigieux

    Rupture

    Passer d'un niveau à un autre

    Il n'y a pas d'échelle, ni de pont

    Saut quantique.

     

    Merci Erci E, Margimond, "*" 

     

    Eric E : L'obstination ne mène nulle part. Surfer sur le mouvement du vivant, progresser et sauter, cela permet une évolution saine.

     

    Margimond : Dans l'univers, à chaque instant, se produisent des drames d'une rare violence. Saut quantique ou sublimation, peu importe le niveau.

    Chaque jour, des étoiles y naissent ou y meurent, crachant leur matière dans le vide de l'espace et du temps, pour devenir d'autres soleils ou d'autres astres morts... Pendant ce temps, lentement, l'univers se dilue.

    J'imagine parfois que ce phénomène puisse se jouer aussi à un niveau macroscopique... Que l'esprit humain puisse lui aussi se diluer... D'où, peut-être, la folie des hommes qui ne semble pas avoir de limite.

    Serais-je en train de justifier cette folie ?

     

    * : Sur le regard fige
    Rien ne grandit
    Libre la pupille
    D'ecouter le temps
    Le pave d'avant
    Se couvre joliement
    Sur le plus loin pave
    Lisse de connaissance
    Alors...
    Me direz-vous
    Le pave sius mes pieds
    Est pilier plante?...
    il est une union
    D'avant au loin
    Chaque lumiere
    Est precieuse
    Pour notre etre
    Etre...la est le tuteur
    Etre
    Connaitrs et Etre
    Ne jamais fermer son Esprit
    Il est une belle eponge
    Bien ou mal
    Il s'impreigne...


    votre commentaire
  • « Ohlalala, attention, attention sur internet c'est du grand n'importe quoi ! »

    La personne, qui s'exprime ainsi, n'est pas dans un souci de vérification, de discernement, non ! Elle crie avec les chiens sur la caravane qui passe, elle est dans une confiance sans faille pour ce que dit la télé, et encore pas n'importe quelle chaîne, la 1 , la 2, la 3.

    - Éclats de rire.

    - Je te prenais pour une fille intelligente, raisonnable !

    - Éclats de rire.

    - Fais ce que tu veux, je t'aurai prévenue !

    - Éclats de rire.

     

    Elle s'éloigne, rentre chez elle

    C'est la petite fille que je vois, celle qui claironnait : la maîtresse a dit !

    Ben, même ce que la maîtresse disait, et le papa, et la maman,

    Et soi-disant le bon dieu...

    Oui, entendre ce qui est juste et le mensonge est démasqué

    Reconnaître la parole vivante qui témoigne de ce qui se vit.

    Alors surfer la vague, le sens est là... en tellement d'énergie.

     

    Déjà publié ici


    votre commentaire
  • Retrouver le sens de la souffrance

    Le sens de l'accouchement

    Quand les fibres se contractent

    Pour ouvrir le passage.

     

    Se tenir éloigné de tous ces spécialistes

    Qui prétendant aider au travail

    Sautent sur le ventre de la primipare

    Forceps et autres techniques.

     

    Sauver des vies ?

    Anesthésie.

     

    Naissance et mort

    Enlacées de toute éternité.

     


    votre commentaire
  • Comment peux-tu te penser seul ?

    Alors que tout bruisse en toi

    Rayonnant autour de toi.

     

    Tes pieds foulent l'herbe, c'est une conversation

    L'air vif du petit matin, une conversation

    Le chant de l'oiseau

    La lumière...

     

    Déjà publié ici


    votre commentaire
  • D’emblée j'ai été portée par ça

    Cet absolu qui n'appartient à aucun

    Alors, ils ont dit :

    « La pauvre, elle est en quête d'absolu 

    Fantasme, déraison, illusion ! »

     

    Ils n'ont rien compris

    Sûrement qu'il doit en être ainsi

    Que le monde se crée dans cette tension.

     

    Déjà publié ici

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique